Poésie sur le Lycée Français de Madrid

LFM

par misseva06

Face à l'immensité du savoir,

Je me perds dans les couloirs.

Veuillez excuser mon retard.

 

Dans la cour, le soleil tombe d'aplomb,

Meursault ne tourne déjà plus très rond

 

Je me réfugie dans le théâtre,

Où Molière n'est plus qu'un buste en plâtre

 

Patio andalou, cantine, terrains de sport,

Je cours en tous sens et perd le nord.

J'aperçois une grille! Et je me rue dehors!

FIN

Note de l'auteur: Meursault est le personnage principal du livre L'étranger, d'Albert Camus.

8 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AVe 18/10/2006

L'ambiance LFM est un peu stressante... beau poème!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×